Message du PRI du mois de septembre

Parmi les nombreux programmes pour jeunes que nous mettons à l’honneur ce mois-ci, il en est un qui a cimenté mon engagement au Rotary. Mon épouse Susanne et moi même avons commencé à accueillir des jeunes participants au Youth Exchange dès le départ, et cette expérience a fait de moi un vrai Rotarien. Le Youth Exchange est une tradition dans notre famille : ces 24 dernières années, nous avons accueilli 43 lycéens !

Notre enthousiasme immédiat pour ce programme nous a aussi conduits à organiser des camps d’été. C’est d’ailleurs pendant l’un de ces camps que j’ai fait la connaissance de Christine Lichtin, une jeune lycéenne dont le père a présidé mon club. Pour marquer le début de cette nouvelle année rotarienne, je voulais inaugurer une nouvelle pratique et donner à Christine la parole dans cet espace généralement réservé au président du Rotary pour qu’elle nous raconte son histoire.

Mon premier contact avec le Rotaract remonte à environ 13 ans. J’étais en compagnie de Susanne et Holger à un barbecue organisé pendant un camp d’été. Holger m’a proposé de visiter un club Rotaract. Il m’a dit que j’y rencontrerai des jeunes qui montent des actions dans une ambiance sympathique.

Quelques années plus tard, alors que j’étudiais à l’université de Trèves, je me suis souvenue de ces paroles et j’ai décidé de me lancer. C’était il y a plus de huit ans, et je suis toujours membre. Une fois qu’on entre au Rotaract, on n’a plus envi e de partir. Le Rotaract fait partie de ma vie depuis mon entrée à l’université, puis à Bologne pendant mon année d’étude en Italie. Pendant mon Master à Kiel, je me suis engagée au club de la ville avant de passer au club de Hambourg Alstertal au moment où j’ai décroché mon premier emploi. Si chacun de ces clubs a sa propre culture et mène ses propres projets, tous sont animés par la même motivation.

Aujourd’hui, je remplis les fonctions de conseillère dans mon club Rotaract, une mission qui me plaît beaucoup. J’ai une grande affection pour cette organisation dont les valeurs me sont proches, même si mes intérêts évoluent au fil des ans. Un jour, Susanne, qui avait dû sentir cette évolution, m’a accompagnée dans un jeune Rotary club situé entre Hambourg et Mölln, ma ville natale. Les réunions en ligne de cet eclub, qui a, en partie, été créé sous l’impulsion de Susanne, se déroulaient dans une atmosphère détendue et conviviale.

L’éclectisme de l’effectif m’a donné envie d’en devenir membre. Après tout, le temps est précieux et on doit le remplir de moments agréables chaque fois que possible.

J’évolue à présent dans ces deux mondes et je suis fière d’être membre du Rotaract et du Rotary. Mon humble objectif est de jeter un pont entre ces deux mondes parallèles. Nous avons tous fait le choix d’appartenir à la famille rotarienne pour des raisons semblables.

Il nous aura fallu un peu d’insistance pour convaincre Christine de rejoindre le Rotary, mais cela en valait la peine. Nous devons tous tenter d’intégrer au Rotary les participants à nos programmes pour jeunes ainsi que les Rotaractiens pour qu’ils restent dans notre famille.

J’espère que ce témoignage vous a convaincus de participer à cet effort. Je pense en effet qu’il incombe à chacun d’entre nous de faire en sorte qu’un plus grand nombre de jeunes tels que Christine puisse accéder aux opportunités qu’offre le Rotary à ses membres, mais aussi aux personnes que nous aidons.

Holger KNAACK Président du Rotary International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s